La Boîte à Questions : Épisode 2 (Edgar)

« Et n’oublie pas, Maria : tu recules au moment où la casserole est sur le point de te tomber sur le crâne. Oh et aussi tu bascule tout le reste de ton corps. Mieux vaut éviter que tu ne te fractures le pied, n’est-ce pas ? J’ai pas vraiment envie de te revoir à l’infirmerie.

– Compris, Edgar. » lui dît la kutz.

« Tu es prête à changer le cours de ta vie ? » La kutz hocha de la tête. « Bien. Eh bien tu est repartie !

– Merci Edgar. Et merci à vous deux d’avoir attendu. » dit-elle en se tournant vers Stan et Benjamin. Le dieu claqua des doigts. L’esprit de la kutz disparût dans les méandres du temps.

Le furet s’étira. « Eh bah ça, c’est fait ! » Il se tourna vers ses deux invités, qui mangeaient des biscuits. « Alors, ça va bien vous deux ?

– Tranquillou. » dît le jeune auteur.

« De même. » répondît le dieu félin.

Edgar prît un fauteuil et s’assît à la table. « Donc vous veniez pour quoi déjà ? »

Benjamin prît la parole « Bah en fait, j’ai commencé une série sur le blog où je publie les aventures de Leo Davis où mes lecteurs me posent des questions et je vous les relaye. Stan s’est prêté au jeu la semaine dernière pour le premier numéro, et il a bien aimé l’exercice.

– Yep. C’était vraiment très drôle. » confirma Stan.

« Je vois… Enfin, juste pour confirmer un truc : un blog, c’est bien un de ces trucs que vous faites sur Internet, c’est ça ? » Benjamin hocha de la tête. « D’accord. Et donc si j’ai bien compris, c’est à moi de répondre aux questions ?

– Cette semaine, oui. Il y aura des fois où j’aurai besoin de parler à d’autres habitants de ce monde, mais là, les questions te sont destinées.

– Oh, c’est bien sympa, ça. » Puis Edgar se mît à réfléchir. « Attends… C’est la seconde fois ?

– Uh-uh ?

– Leo y a déjà participé au moins ?

– Erm…

– Le pauvre… Mais bon, au moins, ça prouve que nous, dieux, sommes populaires, n’est-ce pas, Stan ? » Edgar donna une petite frappe amicale à l’épaule du félin, qui sourît. Puis il se tourna vers l’auteur. « J’espère au moins qu’il répondra aux questions la prochaine fois ! »

Benjamin leva les yeux vers le ciel. « J’espère aussi, dans un sens.

– Au pire, tu renommes le blog et le livre en ‘Les Multiples Vies d’Edgar et de Stan’, ça pourrait toujours le faire ! » déclara Edgar d’un air taquin.

« Erm, ouais, mais non. On va quand même éviter. Je préfère focaliser l’attention sur quelqu’un qui a la base est normal.

– On est normaux à la base, nous aussi ! » contesta Edgar.

« Ouais, mais non. Ce n’est pas la même chose… Vous, vous êtes un peu… Comment dire… Overpowered ? Les enjeux ne seraient pas les mêmes si j’écrivais une histoire sur des divinités plus ou moins capables de faire ce qu’elles veulent sans ce soucier des conséquences.

– Certes, mais notre histoire reste intéressante. Tu as bien vu, quand Stan était pr…

– Chhhht ! Les lecteurs n’en sont même pas encore là ? » interrompît brutalement Benjamin.

« Hein ? Mais tu en es où ? »

L’auteur regarda le sol d’un air coupable. « Je viens à peine de commencer à écrire ce passage…

– Que… Quoi !? Mais t’es super lent !

– Je sais… Stan m’a déjà sorti la même chose la semaine dernière… »

Edgar lança un regard à Stan, qui haussa les épaules.

« Donc ouais, il va falloir que je réponde à tes questions, mais en faisant gaffe à ce que je dis, c’est ça ?

– Yup. Heureusement, les questions aujourd’hui ne devraient pas trop taper dans le spoiler.

– Cool ! Eh bien c’est parti ! »

Benjamin sortît son téléphone et ouvrît l’application Twitter où les questions étaient préparées.

Kooky

« Eh bah ça commence bien ! Attends… C’est moi où son image est celle d’un…

– Oui, et avant que tu ne demandes, non, mon monde n’a pas d’animaux anthropomorphes.

– … Oh.

– On ne se contente que de dessins.

– Oh ok. Bon, alors, pour ce qui est de la questions, eh bien ça ne risque pas ! Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup de ‘races‘ présentes. L’île possède toutes les variations possibles et imaginables et rien de plus… Même si l’arrivée de certains Étrangers comme Leo pourrait changer la donne avec les générations futures, si jamais ils venaient à…

– Oui non, c’est bon, pas besoin de détails supplémentaires, merci. » interrompît Benjamin.

« Ouais, enfin voilà. Donc non, je suis un cas unique, et euh… Tes lecteurs en sont où déjà ?

– Avant la première finale d’aquachorda.

– Donc ouais, je ne peux pas encore donner la raison spécifique. Mais voilà, unique. Pas de doubles. Suivant !

Etern

« J’imagine qu’il parle de spaghettis ?

– Erm… Probablement. On va dire spaghettis.

– Ok, eh bien j’aime bien les deux. Depuis le temps, j’ai bien pris le temps de tout apprécier, même si j’ai une certaine préférence pour la bolo. Les morceaux de viande avec la sauce… Si elle est bien préparée, ça peut être tellement bon ! »

Le ventre de Benjamin se mît à gronder. Il se mît à rire nerveusement. « Je crois que mon estomac approuve aussi !

– C’est vrai que cette histoire me donnerait presque faim. Quelqu’un veut un autre biscuit ? » demanda Stan, tendant le bocal. Benjamin se servît, puis consulta son téléphone pour trouver la question suivante.

Oppa

« Oulà, ça remonte à loin, ça ! Stan, tu veux que l’on réponde ensemble ou je te laisse faire ?

– Eh bien pourquoi pas. Ça remonte au temps où Leo n’était pas encore Pur. Il me fallait lui trouver un monde capable de l’accueillir avec un environnement assez sain pour rendre la tâche assez simple. J’ai passé quelques jours à chercher, mais rien ne semblait me convenir. Trop de violence, environnement hostile, trop de renards partout… Et puis je suis tombé sur le monde d’Edgar. » Stan fît signe au furet de continuer.

« Oui. Il avait frappé à ma porte alors que j’étais en train de parler avec Gregory à propos des préparatifs du tournoi d’aquachorda. Le système de déplacement n’étant pas vraiment au point, Stan a attendu trois heures que j’arrive. Je dois avouer que j’étais surpris que tu attendes aussi longtemps.

– Oh non. Souviens-toi, j’avais fait un tour dans le monde qui était juste à côté du tien à l’époque et ça c’était pas super bien passé.

– Avec Mektanops ? Ah oui, c’est vrai ! Je me demande ce qui lui est arrivé d’ailleurs…

– Je préfère ne pas savoir. » dît le dieu, sous le regard confus et perdu de l’auteur.

Edgar remarqua les sourcils froncés du garçon. « Enfin bref. J’ai ouvert ma porte, et j’ai vu Stan, qui semblait justement un peu ennuyé. Je lui ai demandé ce qu’il se passait et il m’a répondu qu’il cherchait un monde pour son protégé. Je l’ai fait entrer chez moi et puis on a discuté. Pendant des heures. On s’était super bien entendu presque directement.

– En effet. On discutait de tout et de n’importe quoi et puis il s’est rappelé qu’il avait laissé Gregory en plan. Il m’a proposé de l’accompagner et on a passé les trois heures après à discuter dans le dirigeable en même temps que je découvrais le monde.

– Tu l’aurais vu, il était émerveillé. On aurait dit qu’il entrait dans le lieu dans lequel il avait toujours rêvé de vivre. Un vrai gamin.

– Pas la peine de le préciser ! Tu vas me décrédibiliser auprès de ses lecteurs !

– Je pense pas qu’il y en avait vraiment besoin, vu comment tu t’es fait…

– Hep hep hep ! Spoilers, les gars ! » Arrêta Benjamin.

« Ouais, ouais, désolé… Enfin voilà. On continue de se quereller de temps en temps, mais ça reste de bonne guerre.

– En effet ! Edgar est devenu un excellent ami depuis le temps, et jamais je ne le laisserai tomber.

– Tu dis ça pour me flatter, c’est ça ? »

Benjamin s’éclaircît la gorge, coupant court à tout sentimentalisme. « Passons à la suite, si vous voulez bien.

– Oui chef… » ironisa le furet.

24

« Une remorque ? Comme ce qu’utilise parfois Thomas avec le Septentrion ?

– Eh bien je crois qu’on a la réponse à la question. » déclara Benjamin. « Next ! »

24

« Ouh, en voilà une question cool ! Eh bien, s’il n’en tenait qu’à moi, je ferais en sorte que les jeux vidéo reviennent ici. Je dois avouer que vos concepteurs font un boulot fantastique. Surtout Nintendo. Ceci dit, je ne sais pas si ça serait une bonne idée de le faire.

– Ah ? Pourquoi ça ? » demanda Benjamin.

« Erf, je ne sais pas trop. Les jeux où il faut tuer des ennemis pour gagner ne me bottent pas trop. À la limite, des jeux poétiques ou de réflexion, pourquoi pas. Mais ceux de guerre raviveraient trop de mauvais souvenirs auprès de certaines personnes et mes expérimentations semblent peu à peu bien fonctionner avec le reste du monde.

– Oui, enfin ça reste fictionnel. » protesta le jeune auteur.

« Certes, mais pour l’instant je ne préfère pas prendre de risques. Et dans tous les cas, si jamais ils devaient revenir ici, il faudrait qu’ils aient un sens. Qu’ils racontent des histoires de manière différente et avec de véritables enseignements ou bien qu’ils rassemblent les gens. Pas quelque chose qui jouerait sur d’éventuels clivages actuels, surtout avec les relations encore fragiles avec Neo…

– Ouais, je vois. Mais on va éviter d’aller plus loin. Je n’ai plus de questions. »

Edgar s’étira à nouveau. « Eh bien c’était bien sympa, tout ça ! Tu sais, tu peux revenir quand tu veux !

– C’était prévu ! D’ailleurs, tu as enfin maîtrisé la magie des portails ? Ça serait sympa d’en avoir au moins quelques uns entre ici et les différents lieux clés de l’île !

– Oui oui, t’inquiètes. J’y travaille.

– Cool ! Bon, eh bien nous on va rentrer.

– Vous ne voulez pas rester un peu ? »

Benjamin déclina l’invitation. « Je le ferais bien, mais j’ai un livre à continuer d’écrire ! Si je n’avance pas, vous allez continuer à m’engueuler dans les semaines qui suivent ! »

Le dieu furet se mît à rire. « Pas faux ! Allez, à plus ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s