Bonus : Club Nintendo Madness

Note : ce n’est pas obligatoire, mais je vous conseillerais de lire A Peculiar Cat avant cette histoire, juste pour mieux connaître le personnage de Jack. Histoire que quelques détails ne paraissent pas trop bizarres. Et non, pas besoin de lire tout le roman avant, rassurez-vous (même si vous pouvez commencer à le lire grâce à ce petit lien), les deux histoires sont indépendantes. Happy reading !

 

Leo se réveilla. Cette nuit avait été bien agréable, même malgré que coup de griffe de Jack dans son genou à trois heures du matin. Il bougea, réveillant le chat au passage. « Gnnnuh…hey ! Fais gaffe ! Y’en a qui dorment ici !

– Désolé… Mais en fait pas trop. Ça t’apprendra à dormir sur moi.

– Mec, j’ai pas envie de me battre avec toi aussi tôt… Il est 10h30 ! »

Leo leva un sourcil et jeta un œil à l’horloge. « Ah bah oui, tiens. » Cela força le garçon à sortir de son lit. Jack s’accrocha comme il le pouvait pour ne pas basculer et tomber. Il hissa.

« Bon… Voyons voir ce que j’ai loupé. » Leo se dirigea vers le bureau. Ouvrît son PC flambant neuf et ouvrît Twitter. Au bout de quelques secondes, il tomba sur une information qui le fît hurler.

« Quoi ? Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? » demanda Jack.

« Le… Le… Le…

– Le ?

– Le Club Nintendo feeeeerme… » Le garçon se sentît pleurer.

« Oui, et ? » Jack n’avait jamais vraiment été un gros fan de Nintendo. Certes, il aimait jouer aux jeux, mais tout ce qui concernait les comptes fidélité lui passait par dessus la tête.

« Et j’ai une tonne d’étoiles que je n’ai pas utilisé et surtout… Ça ! »

Le garçon pointa du doigt son étagère, où trônait une immense pile de papiers rouges. « Ah… » constata le chat.

« Ouais… Ah. » Dans le doute le garçon s’empara du lot et commença à les compter.

« Mais pourquoi tu ne les as pas déjà enregistrés ?

– Parce que ça prend des plombes rien que d’en faire une et c’est juste chiant de tout enregistrer.

– Donc tu as cumulé et maintenant tu es obligé de tout rentrer d’un coup avant que tout expire. Bien joué. »

Leo grogna face au sarcasme de son ami. Il se remît à compter. « Quinze… Seize… Dix-sept…

– Hé bé ! Même pas la moitié de la pile !

– Ferme-la, tu me fais perdre le compte ! »

Jack haussa les épaules et tenta de s’emparer tant bien que mal de la télécommande sur le meuble pour regarder la télé.

Lorsque Leo eût fini de compter, la sensation qu’il allait hurler le traversa. « Quarante-deux… Aaaargh…

– Eh bah tu sais ce que tu vas faire aujourd’hui, mon gars !

– Ouais… Enregistrer tout ce bouzin et remonter le temps sur moi-même pour oublier et regagner quelques heures de ma vie. »

Jack souffla. « Tch. Chanceux. Tu sais qu’il y en a dans le monde qui sont dans la même situation que toi et qui vont perdre leur santé mentale en faisant ça ?

– Eh… Je sais. Mais bon, autant que j’utilise mes pouvoirs de temps à autres. » Le garçon s’étira. « Par contre, pendant que je ferai ça, tu t’assureras que personne n’entre. Je ne veux pas oublier quelque chose d’important ! »

Jack regarda l’épisode de Dragon Ball Z Kai qui passait. « Ouais ouais. Comme tu veux.

– Merci ! » Il ouvrît la page du Club Nintendo, puis observa la pile monstrueuse. « Bon… C’est parti ! »

Pendant une heure, Leo entrait des codes à la chaîne, répondant aux mêmes sondages et s’énervant sur la position constamment changeante des réponses aux questions posées. Pourquoi s’étaient-ils sentis obligés d’en changer l’ordre de façon aléatoire ? Aucune idée.

Jack avait changé de chaîne pour regarder le dernier 101% lorsqu’il vît Lara arriver par le mur. « Saaaluuut vous deux ! »

Leo se retourna violemment. « Pas maintenant s’il te plaît ! Je suis occupé ! » La lutris leva un sourcil.

« Ton chéri fait un truc super long et répétitif et il veut que rien d’important n’arrive avant qu’il ait fini, comme ça il pourra remonter le temps sur lui-même et tout oublier.

– Voilà. Ça. » confirma Leo, qui grattait un nouveau code. Ses doigts qu’il avait transformé pour avoir ses griffes étaient devenus totalement argentés.

« Ooookay… J’imagine que c’est important alors. » se dit Lara.

Jack se mît à rire. « Important ? Pah ! C’est juste pour avoir des cadeaux gratuits !

– Et introuvable ailleurs ! » précisa Leo, que la folie du grattage semblait avoir atteint.

« Ah bah d’accord… Pile le jour de mon repos en plus. Sympa. » Lara était vexée.

Leo se retourna. Ses yeux brillaient d’une lueur effrayante. « Ah bah non, mon amour. Je peux remonter le temps sur moi-même maintenant si tu veux !

– N’en prends pas la peine. Finis ce que tu as à faire et on se verra après. » Elle se tourna vers Jack et dit d’un air froid. « À tout à l’heure. » Puis elle repartît par le portail.

Leo se retourna en grognant et continua de gratter, sous le regard médusé de Jack, qui avait du mal à comprendre le fonctionnement des couples.

Une heure plus tard, ce fut au tour de Elsa d’entrer dans la chambre. « Coucou mes chéris. Ça v…

– Pas maintenant. S’il te plaît. » interrompît le garçon. Il venait enfin d’atteindre le milieu de la pile. Jack haussa des épaules.

« Erm… Il se passe quoi ? »

Jack lui expliqua la situation. La mère de Leo roula des yeux. « Oookay, bah quand il aura fini, il viendra nous voir. Jack, si jamais tu veux venir manger.

– Avec plaisir ! » répondît le chat.

Il abandonna le jeune homme, qui avait les yeux rivés sur l’écran, prêt à s’arracher les cheveux.

« Ça y est… C’est le dernier ! Enfiiiiin ! » Leo gratta vigoureusement le dernier morceau de papier. Il était seul dans sa chambre. Il entra le code, remplît le dernier sondage, puis poussa un cri de joie en voyant l’écran de confirmation de versement des points.

Jack rappliqua dans la minute. « Tu as fini ? Enfin ?

– Ouiouoiouiouioui ! Je pensais ne jamais en voir le bout ! »

Le chat se mît à sourire. Il savait que la suite allait être bien plus drôle. « Bien, eh bien maintenant tu peux remonter le temps sur toi-même alors ! »

Leo jeta un coup d’œil à l’horloge. Bien. Je dois remonter le temps de quatre heures. Remonte !

Jack vît la fatigue et la lueur de folie disparaître des yeux du garçon. Ses griffes, elles, étaient toujours recouvert d’argent. Le garçon regarda la pile qui avait fondu, l’air hagard. Il se tourna vers le chat. « J’ai fini ?

– Eeeyup !

– Yes ! » Un sourire satisfait se dessina sur le visage du garçon. « Il ne s’est rien passé d’important alors ? »

Jack haussa des épaules. « Pas vraiment, en dehors de ta mère qui est exaspérée et ta copine qui est plus que vexée.

– Lara ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

– Tu l’as envoyé bouler alors que c’était son jour de repos. On aurait dit que tu étais devenu fou. »

Leo jeta un coup d’œil à la poubelle remplie de papiers rouges ainsi que ses griffes argentées. « Oh non…

– Oh si. Et je sens que tu vas passer un sale quart d’heure quand tu iras la voir. » chantonna le chat.

Leo soupira. Il l’avait très certainement mérité.

Après s’être longuement lavé les mains, il passa le restant de l’après-midi à s’excuser auprès de sa mère et de Lara, qui lui en a voulu pendant une bonne demi-heure.

Et donc ma conclusion est la suivante : le Club Nintendo, c’est le mal !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s