Nina’s Nightmare

« Espèce d’enfoiré ! Tu vas me le payer !

Roh voyons, ce n’est pas bien de parler aux gens comme ça, tes parents ne t’ont pas appris les bonnes manières ? »

Desmond… Comment oses-tu ? En face de moi se trouve mon frère. Son visage est déformé par les maléfices du monstre. Ses yeux sont vides, comme si sa vie lui avait été retirée. Pourtant, il semble encore bouger… Pourquoi ? Pourquoi as-tu fait ça ?

Desmond fait deux pas vers lui. « Ne t’approche pas de mon frère ! »

Ce monstre se tourne vers moi et me regarde d’un air malicieux. « Mais regarde, il est pourtant bien vivant. Ce n’est pas ce que tu voulais ? » Prenant la mâchoire de mon frère entre ses doigts, il se met à l’ouvrir et la fermer, parlant d’une voix exagérément grave « Sœurette ! Tu ne me reconnais pas ? C’est moi Kain. Je vais bien… Bon ok, je suis une véritable loque difforme, mais je vais bien… Enfin… Je crois. » Le dieu le lâche et se met à rire.

C’en est trop. Sans trop savoir comment, je réussis à invoquer une plante qui fait fondre les chaînes qui me retiennent. Mon bras se transforme petit à petit, mais je m’en fiche. Si je peux avoir la peau de ce monstre et sauver mon frère, qu’il en soit ainsi.

Je me mets à courir vers le faux dieu, qui se met à prendre peur. Il pousse mon frère qui s’écroule sur le sol et court vers la gauche en lançant des boules de feu dans ma direction. Par réflexe, je me baisse, et, en hurlant, je pose mes mains sur le sol. Des lianes jaillissent et parviennent à l’arrêter. « Bon, écoute, je crois que l’on est partis du mauvais pied. Tu ne penses pas que l’on peut… Je sais pas moi… Négocier ? » Il semble me supplier.

Me relevant, je me mets à rire. « Négocier ? Avec toi ? Je suis désolée mais c’est trop tard. » Je serre mon poing. De plus en plus de lianes apparaissent et l’immobilisent. Ses mains sont désormais prises. Tel un serpent, une plante se met à grimper sur son torse en direction de son cou. Oh je vais le tuer, mais lentement et de la manière la plus pénible qui soit.

Je vois le désespoir sur son visage « Si tu veux… Je te libè…rrrrgh. Toi et… Ton… Frère. »

Le portail se trouve dans le bâtiment juste derrière lui. Hors de question de le laisser en vie. « Je pense que je trouverai la sortie toute seule, merci beaucoup. »

Mon poing se serre au point que mes phalanges en deviennent blanches. Desmond lutte pour reprendre son souffle. Encore quelques secondes et tout sera fini.

Satisfaite, je regarde son visage se tordre de douleur. Je vois son souri… Quelque chose ne va pas. Son regard est confiant. Mon regard se porte alors sur ses bras. Il vient de brûler les liens qui retenaient son bras droit.

Sans réfléchir, je me mets à genoux et tente d’invoquer le plus de plantes possible. Mon corps se transforme de plus en plus vite, mais il ne faut pas que je m’arrête. Pas maintenant.

Le démon lève son bras vers le ciel. Une boule de feu grossissante se forme autour de son doigt. Vite ! Je commande aux lianes de lui briser le bras. Avec un peu de chance, les flammes devraient lui tomber dessus et le consumer.

Et en effet la boule de feu s’affaisse et atteint les lianes, qui se mettent à brûler. En quelques secondes, ce monstre se met à brûler à son tour. Je l’entends hurler de douleur… Quelle douce mélodie. Kain, on va enfin pouvoir rentrer chez nous.

Après que le corps du monstre se soit calciné, je tente de me lever… Sans succès. La transformation est à un stade tellement avancé que je ne peux plus marcher normalement, mais au moins je ne suis pas devenu une simple bête comme les autres.

Tentant de m’adapter à ce nouveau corps, je m’avance vers mon frère… Il respire ! Mieux encore, il semblerait que la malédiction ait été levée ! De ma patte gauche, je tente de le réveiller. Il ouvre les yeux. « Ni… Nina ? »

L’émotion m’envahit. « Oui ! Oui c’est moi Kain ! On va enfin pouvoir rentrer chez nous ! »

Son sourire me réchauffe le cœur. Je tente de l’aider à se lever du mieux que je peux, puis nous nous dirigeons vers le bâtiment. Mon frère ouvre la porte. La liberté nous tend enfin les bras. On va enfin pouvoir rentrer chez nous !

Puis j’entends le bruit d’un coup de feu. Le temps que je me rende compte de sa provenance, je vois le corps de mon frère tomber au sol. « NON ! » Je me précipite dans l’encadrement de la porte… Il est là. Desmond. Je me retourne et vois son corps calciné toujours au sol. Je regarde en direction de mon frère. Il a été atteint à la jambe. « Kain ! Kain, ça va ? »

Clap… Clap… Clap… Le monstre se met à applaudir lentement. « Félicitations ! Vous avez presque réussi à m’avoir ! Nina, mon p’tit PNJ, je dois avouer que tu as été épatante… Mais bon, tout bon jeu a une fin et même si vous vous êtes tous les deux formidablement bien débrouillés, vous n’avez pas réussi tuer le grand méchant boss final. Dommage. »

Son rire me met hors de moi. « Espèce de… »

Un nouveau coup de feu. Cette fois il a atteint le bras de mon frère. Je le vois hurler et se tordre de douleur. « Hep, hep, hep. Pas d’insultes, s’il te plaît. Je sais que vous êtes des boss de fin pour moi, mais ce n’est pas très gentil quand même.

DESMOOOOOND !!! » Je me mets à courir vers lui, invoquant de nouvelles lianes, qu’il dissipe d’un geste de la main.

Une nouvelle balle part, cette fois-ci touchant l’épaule de mon frère. « Tu as déjà eu une chance de me tuer et tu l’as gaspillée, donc maintenant tu te calmes et tu me laisses faire, d’accord ? Non et puis en plus cette façon de vouloir me tuer avec mes propres flammes ? Tu sais, c’est extrêmement douloureux. » Sa main se porte à son menton. « Dommage que ce ne soit pas toi qui ait fait tomber les flammes. Je me demande ce que ça fait sur quelqu’un d’autre, tiens. »

Le temps que je réagisse, une nouvelle boule de feu vient d’atteindre mon frère. Ce cri qui avait été aussi agréable il y a quelques minutes venait de devenir la chose la plus abominable que j’aie pu entendre de ma vie. Sans réfléchir, je tente d’invoquer des plantes pour étouffer les flammes. Soudainement, je sens quelque chose en moi qui me fait me plier de douleur.

« Ah… Il semblerait que tu aies atteint le point de non retour… Si tu avais attendu quelques jours, tu aurais pu redevenir humaine… Ah là là… Voilà ce qui arrive quand on est impatient… »

Ses mots ne m’atteignirent jamais. Je ne peux qu’entendre les cris de douleur de mon frère, consumé par les flammes.

Et alors que mon frère vient de pousser son dernier cri, j’entends le monstre se déplacer vers moi. « Bon… Maintenant que ça, c’est fait, que dirais-tu de rejoindre ma petite collection de trophées ? »

Immédiatement je me retourne, tentant d’invoquer toutes les plantes possibles et imaginables pour le tuer. Il ne faut pas qu’il me pren… Pre… Ma conscien… Commen… Dispar…

Le monstre roule des yeux et pousse un soupir exaspéré, me prenant par la nuque comme si je n’étais rien. Je vois son revolver collé devant mon œil. Faiblement, je tente de me débattre… En vain. « Juste quand je commençais à m’amuser… »

*clic*

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s