Les Chroniques de Loutre-Monde : Eastern Tails – Épisode 35

Ryû Sasaki

Ryû contempla le plafond de la clinique d’un air triste. Il croyait s’être fait une raison à propos de la perte de son œil, mais il se sentit incapable de l’accepter.

Il passa sa main droite devant son œil droit, puis la fit bouger vers la gauche, tentant de la suivre du regard sans tourner la tête. Impossible, passé un certain point. Il soupira. Il s’était déjà senti inutile par le passé, mais là, il avait l’impression d’avoir découvert un sentiment bien pire. Comment pouvait-il prendre la succession de son père s’il était incapable de se battre ? Non, parce que là, c’était fini. Il ne savait pas se battre, il ne savait pas donner des ordres, il ne savait… Rien. Le garçon grimaça.

« Ça va, fiston ? » demanda Yukito.

Ryû ne répondit pas, laissant plutôt s’échapper un long soupir.

Son père se rapprocha. « Allez, viens dans mes bras… »

Ryû l’en empêcha en reculant légèrement. Yukito ne sut comment réagir. Il s’arrêta net.

Un long silence envahit la pièce.

***

Jun Kazehiko

Au bout de quelques heures d’un trajet mentalement éprouvant, Jun et Mamoru arrivèrent enfin à Nekojima, un village qui avait tout d’une petite ville. Les maisons semblaient plus grandes et imposantes et différentes rues avaient été créées pour permettre aux gens d’accéder de manière plus confortable aux maisons n’étant pas construites autour de l’avenue principale.

« Et voilà ! Nekojima ! » annonça fièrement la fermière. Elle se tourna pour voir que Mamoru somnolait. « Pas trop dur, le voyage avec les poules ? »

Jun roula des yeux et lui adressa un sourire contrarié. « Ça aurait pu être pire. J’ai voyagé dans des conditions moins favorables. »

La fermière lui adressa un large sourire. « Tant mieux. Si vous voulez, je vais vous accompagner à l’auberge du coin. Je connais le tenancier. Il devrait pouvoir vous faire un prix.

— C’est vraiment ultra gentil de votre part ! Faut pas ! »

La kutz fit un geste désinvolte de la main. « Pah, entre gens du bas peuple, faut bien se serrer les coudes. Et puis bon, l’aura de votre père a vraiment permis à Shiba d’être épargné par la vermine, donc on ne peut que vous être reconnaissants pour ça. »

Jun parut gêné. « Eh bien euh… Merci ? »

La fermière se mit à rire puis sauta du chariot. « Allez, v’nez avec moi. »

Jun tapota légèrement l’épaule de Mamoru. « Mamoru ? On est arrivés. »

Le garçon ouvrit lentement les yeux. « Gnien ? » Il observa ses alentours. « Oh. »

Lourdement, les deux garçons se frayèrent un chemin en dehors du chariot, tout en veillant à ne pas exciter les poules plus que ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s